English Version Nederlands
Centre de doc
Musée portuaire de Dunkerque facebook twitter
> accueil > Centre de doc > La sélection des documentalistes > Dans la presse : "Du Péreire au Lancing"

La sélection des documentalistes

Dans la presse : "Du Péreire au Lancing"

L’étonnante histoire d’un paquebot à vapeur devenu voilier

Jean-François Durand raconte le destin extraordinaire du Péreire dans le dernier numéro du bimensuel Navires & Marines Marchande. 

Construit à Glasgow pour la Compagnie Générale Transatlantique fraîchement créée par les frères Péreire, le navire est à sa mise en service, en 1866, un paquebot à vapeur muni d’une hélice et de trois mâts en bois (pour lui assurer une propulsion de secours).

Malgré de régulières avaries, le Péreire, comme son jumeau le Ville de Paris, acquiert une réputation de "lévrier de l’Atlantique" par les vitesses record atteintes lors de ses voyages. En 1888, le Péreire s’échoue à Saint-Nazaire où il est racheté à l’état d’épave : il est remorqué en Angleterre où on le débarrasse de sa machine et on le transforme en cargo à voiles gréé en quatre-mâts barque, sous le nom de Lancing. 

Sa carrière se poursuivra, avec de nouveaux records de vitesse, jusqu’en 1925, date à laquelle il est vendu à la démolition. L’auteur raconte enfin d’autres transformations étonnantes de navires à propulsion mécanique en voiliers, des années 20 jusqu’à nos jours.

 

  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Imprimer le texte
  • Envoyer à un ami
  • Ajouter sur Facebook